DEEP DEMOCRATIE – La démocratie profonde ‘Deep Democratie’: Une méthode innovante pour: Prendre des décisions inclusives, en groupe ou seul, avec une attention pour toutes les perspectives Aborder  des thèmes difficiles et tendus. Rechercher des solutions aux controverses et aux conflits. Permettre un dialogue ouvert aux émotions, aux expériences des évènements du passé. Soutenir le changement et l’engagement de chacun. Co-créer. Partager le leadership. La pratique et l’expérience du dialogue sont nécessaires pour pouvoir construire une communauté, une organisation ou une équipe durable (qui restera dans le temps. (organisation IAF Europe). Historique : Dans les années nonante, Greg et Myrna Lewis ont développé en Afrique du Sud, après la période de l'‘Apartheid’,la méthode Lewis à partir de la démocratie profonde (d’Arnold Mindell). Cette vision et cette méthodologie se sont révélées être   des outils très efficaces   dans les processus de décisions et les résolutions de conflits au sein de nombreux groupes dont certains avec une grande diversité (âge, culture,…). Pourquoi le terme « profond » ‘deep’ ? La méthode utilise le terme ‘démocratie’ pour souligner que chaque point de vue peut avoir son importance dans les conflits. Chacun est unique  et la qualité du dialogue, du débat et des solutions est d’autant plus importante si la voix de la minorité est considérée et valorisée en plus de l’avis majoritaire.
Où l’appliquer ? Dans les organisations : Comme instrument de diagnosticlorsque les groupes sont empêtrés dans une mauvaise dynamique. Pour pouvoir prendre des décisions qui durent avec avec le consentement de tous Afin de résoudre d’anciens conflits qui paralysent/gangrènent le processus.
lire la suite lire la suite lire la suite
DEEP DEMOCRATIE – La démocratie profonde ‘Deep Democratie’: Une méthode innovante pour: Prendre des décisions inclusives, en groupe ou seul, avec une attention pour toutes les perspectives Aborder  des thèmes difficiles et tendus. Rechercher des solutions aux controverses et aux conflits. Permettre un dialogue ouvert aux émotions, aux expériences des évènements du passé. Soutenir le changement et l’engagement de chacun. Co-créer. Partager le leadership. La pratique et l’expérience du dialogue sont nécessaires pour pouvoir construire une communauté, une organisation ou une équipe durable (qui restera dans le temps. (organisation IAF Europe). Historique : Dans les années nonante, Greg et Myrna Lewis ont développé en Afrique du Sud, après la période de l'‘Apartheid’,la méthode Lewis à partir de la démocratie profonde (d’Arnold Mindell). Cette vision et cette méthodologie se sont révélées être   des outils très efficaces   dans les processus de décisions et les résolutions de conflits au sein de nombreux groupes dont certains avec une grande diversité (âge, culture,…). Ces principes sont basés sur la ‘Process Oriented Psychology’ du Pr Arnold Mindell. La démocratie profonde utilise des aspects rationnels et émotionnels dans le processus de prise de décision et la dynamique du groupe. La méthode trouve son application, dans divers contextes et dans plus d’une vingtaine de pays du monde. Elle se pratique dans différents milieux tels que les milieux économiques, l’éducation, les soins sociaux, l'aide aux familles, aux partenaires ?, la politique, les activités et les arts. Pourquoi le terme « profond » ‘deep’ ? La méthode utilise le terme ‘démocratie’ pour souligner que chaque point de vue peut avoir son importance dans les conflits. Chacun est unique  et la qualité du dialogue, du débat et des solutions est d’autant plus importante si la voix de la minorité est considérée et valorisée en plus de l’avis majoritaire. Le terme « profond » (‘deep’) est choisi parce que la méthode se déroule d’une façon plus approfondie que beaucoup de méthodes traditionnelles. En plus de son attention pour l’exploration des idées et opinions différentes, la démocratie profonde se soucie des dynamiques sous-jacentes dans le travail des groupes. Souvent inconscientes, ces dynamiques sont constituées des émotions, valeurs et conventions du groupe et sont le vrai potentiel de sagesse de ce groupe. Quand un groupe a recours à cet outil , les relations s’approfondissent et l’efficacité et la qualité de la collaboration s’agrandit. Par sa méthode, Myrna Lewis a rendu ce travail ‘psychologie' de A. Mindell plus profond’ et ainsi plus accessible pour des milieux non-académiques. Où l’appliquer ? Dans les organisations : Comme instrument de diagnosticlorsque les groupes sont empêtrés dans une mauvaise dynamique. Pour pouvoir prendre des décisions qui durent avec avec le consentement de tous Afin de résoudre d’anciens conflits qui paralysent/gangrènent le processus. Lorsque des idées et des intérêts opposés se bousculent constamment. De manière à faciliter la co-création par différentes parties prenantes et partenaires. Dans des processus d’accompagnement au changement. Durant une période de team-coaching/ accompagnement d’équipes. Durant les périodes de coaching d’organisations-. Pendant le processus de professionnalisation des organisations et des équipes. Pendant le développement de ‘gouvernance partagée’. Autres applications : dans des groupes d'initiatives citoyennes. lors de  coopérations entre citoyens et organisations. comme outil de médiation en cas de conflits de groupes à multi-parties prenantes. comme outil de médiation en cas de conflits entre deux ou plusieurs personnes.
Navigation